Pourquoi je m’intéresse à la 3D sur Blender ?

Quand j’ai des idées de montages qui me viennent, je les sketche, les note dans un carnet puis j’en fais une sélection et je me mets à la recherche d’images de stock et/ou de mes propres photos pour réaliser mon idée souvent surréaliste. Cependant, j’ai souvent été bloquée car je ne trouvais pas forcément ce que je recherchais tout simplement parce que ça n’existait pas en réalité 🙂 D’où mon désir de me mettre à la 3D car quand on maitrise la 3D, il n’y a plus de limites ! Si tu n’es pas familier.e à la conception 3D, un logiciel 3D tel que Blender, Cinema 4D, Maya ou encore 3ds max te permet quand tu maîtrises de réaliser tes envies les plus folles 😉

De mon côté, j’ai suivi il y’ a deux ans une semaine de formation à Cinema 4D. J’ai adoré mais ensuite j’ai lâché probablement du au coût assez onéreux de C4D. Puis je m’y suis remise il y’a quelques mois de manière assidue mais cette fois sur Blender. Pour avancer et me former, je suis des tutos et j’achète les formations en ligne de mes collègues Youtubers comme Blender Guru, Ducky 3D , CGBoost, … Et maintenant, j’aimerais combiner Phososhop et Blender pour créer des images surréelles!

Mon processus pour mixer des photos et une composition 3D

Evidemment, ce sont encore les prémices mais j’aimerais t’expliquer ma démarche pour réaliser une petite composition ludique intégrant 3D et Compositing Photoshop.

Idée de départ : sketch

Bien sûr tout commence toujours par une idée et de préférence un petit dessin pour donner une direction et avoir une idée des éléments qui seront indispensables à la réalisation du montage.

Sketch, idée initiale du montage photo
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Sketch de l’idée initiale

En l’occurrence, ici, les éléments indispensables sont :

  • En 3D: la réalisation de la mer, de la plateforme, du parasol, de l’échelle avec la gestion de l’éclairage prise en compte.
  • Au niveau prise de vue : faire une photo de moi avec un fond bleu et tenir compte de la direction de la lumière.
  • Des images de stock (unsplash) pour le paysage arrière et les éléments de décoration tels que les oiseaux et le dauphin.

Modélisation 3D sur Blender

Première étape : dans mon logiciel Blender, je modélise les éléments dont j’ai besoin et la scène. Je positionne la caméra qui définit le point de vue de l’observateur auquel il faudra adhérer pour la prise de vue réelle et le choix de l’image de fond.

Premiere étape, modéliser la scène sur blender
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Modéliser la scène

Textures

Une fois la scène modélisée, je passe aux textures. Pour la mer je simule un effet d’eau grâce à l’utilisation d’une texture dite procédurale. Je colle à la plateforme une texture bois et pour le parasol j’assigne une couleur rouge en alternance à du blanc. Pour l’échelle, je fais simple, j’assigne un gris métallique. Je ne vais pas rentrer top dans le détail des textures et de Blender dans cet article mais si ça t’intéresse dis le moi en commentaire, je me ferai un plaisir de réaliser des articles/vidéos sur le sujet 🙂

Elément très important, l’éclairage ! Pour l’éclairage, j’ai opté pour un HDRI. C’est à dire que la scène est éclairée comme si elle était éclairée par la photo HDRI choisie. Ici un paysage désertique avec un grand soleil qui se prête bien à l’ambiance recherchée.

Etape 2: assigner les textures à la scène
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Appliquer les textures

Rendu 3D en Png

Une fois que je suis satisfaite, je tente un premier rendu en PNG, je fais les ajustements nécessaires et j’exporte le rendu final « denoisé » c’est à dire exempt de bruit en format PNG dans une résolution de 3840px bord large. J’exporte en PNG car de cette façon le fond est transparent.

Voilà le rendu final mi-réaliste, mi-cartoon. Maintenant je passe au shooting.

rendu blender
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Rendu blender denoise

Prises de vue et photos

A présent, je peux passer à la prise de vue et surtout, élément très important, je dois tenir compte de plusieurs paramètres pour réaliser la photo de moi :

  • Respecter la direction de la lumière qui doit venir de la gauche vers moi
  • Placer derrière le sujet une couleur de fond qui correspondra à la couleur de l’image finale. Cela fait gagner en réalisme et en temps au niveau post-production. Donc ici, j’ai mis du bleu derrière moi ce qui facilite grandement le détourage.
  • Dans la même optique, veiller à positionner au sol un revêtement proche de celui du sol final.
  • Respecter le point de vue de l’observateur et placer l’appareil photo sur le trepied pour y correspondre au mieux.
  • Choisir un objectif qui s’y prête. Ici j’ai shooté avec un Nikon D850 et mon objectif Nikkor 24-70mm à @70mm, f/8, 100iso.
Prise de vue en extérieur du sujet
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Prise de vue en extérieur

Pour les photos de stock, j’ai opté pour celles – ci :

  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Post-Production sur Photoshop

Une fois que j’ai tout le matériel à disposition, je peux passer sur Photoshop pour mixer toutes les images entre elles et c’est là qu’on s’amuse 🙂

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 1 : j’importe le rendu PNG dans photoshop et je place derrière ce rendu la photo du paysage.

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 2 : je fais correspondre la couleur du paysage grâce à un calque de réglage teinte/saturation et j’ajoute un léger fou gaussien pour tenir compte de la perspective atmosphérique.

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 3 : j’ajoute le dauphin et les oiseaux au loin. Ca donne de la vie à la composition et du dynamise.

Je corrige le ciel qui est un peu bruité en peignant dessus avec une couleur similaire.

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 4 : je détoure le sujet et je l’intègre dans la scène. Je vérifie au niveau des proportions que ça colle. Je compare ainsi la hauteur du sujet avec celle de l’échelle.

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 5 : j’ajoute les ombres au sujet : l’ombre de contact et l’ombre principale. Je fais correspondre la luminosité du sujet avec celle du décor. J’utilise pour ce le filtre Viveza de Nik Collection.

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail

Etape 6 : j’ajuste la colorimétrie pour obtenir le rendu souhaité. Et voilà 🙂

Conclusion

post production sur photoshop
  • Facebook
  • Pinterest
  • Gmail
Image finale

Voilà, le résultat obtenu en quelques heures est ludique et partageable sur Instagram. Cela dit, pour des productions commerciales, il faudrait davantage s’attarder sur la modélisation du parasol et la texture de la plateforme. Aussi, il existe des modèles tout prêts à acheter mais je trouve cela plus gratifiant de modéliser tout soi-même quand il s’agit d’apprendre et qu’il n’y a pas d’enjeu de budget client. Qu’en penses-tu ?

Dis moi si tu aimes ce type de tutoriel sur la 3D et si ça t’intéresse à l’avenir 😉

Tu es libre de recevoir ma mini formation offerte "maîtriser les bases de la photomanipulation créative" qui contient :

Tu es libre de recevoir ma mini formation offerte "maîtriser les bases de la photomanipulation créative" qui contient :

3 ateliers complets de photomanipulation expliqués, soit 2 heures de vidéo

• les fichiers sources pour réaliser les 3 tutoriels

• les fichiers Psd 

Tu es abonné.e

Pin It on Pinterest

Share This